«

»

3 Mois de blog !

Feel free to share 🙂

Cynthia Nemer

 

Déjà trois mois de blog ! Je ne vois pas le temps passer. Ces deux dernières semaines j’ai été moins régulière dans la publication mais je vais rattraper tout ça ! Le 18 février je publiais un article sur mon futur proche et il est temps de vous part de mes accomplissements.

Officiellement Autonome

C’est officiel, je suis déclarée autonome au Répertoire des Entreprises et des Établissements en France depuis le 1er mars ! Mon identifiant SIRET est le : 809 699 481 00010, et mon Activité Principale Exercée (APE) est enregistrée comme suit : 7430Z Traduction et interprétation. J’ai consacré une partie du mois de ce mois à la construction de mon site Internet que je vous invite à découvrir ici. Il n’est pas tout à fait achevé, c’est plus complexe que je ne le croyais.

 

 

1Mon Image Professionnelle

Comme énoncé il y a quelques semaines, j’ai travaillé sur l’image que je veux renvoyer en tant que professionnelle :

  • Photographie : la session photo a été vraiment sympa et j’ai pris conscience de l’importance de l’image quand on ne sait pas à qui on s’adresse de prime abord.
  • Les Barbus : la conception d’un logo personnalisé est difficile mais Les Barbus ont bien compris ce que je souhaitais et ont su lui donner forme ! En quelques mots, mon logo représente l’écoute, la communication, l’échange et la médecine grâce à la forme de cœur comme référence.
  • Comptabilité : après moult recherches, j’ai rencontré différents modèles de factures et devis personnalisables mais la plus grosse trouvaille a été le blog d’une traductrice en France : Trëma Translations. Son blog regorge de trucs et astuces pour les traducteurs indépendants et m’a été d’une grande utilité. Je vous encourage vivement à la suivre.

Première expérience

On s’attendait à une consec, nous avons eu une interprétation de liaison ! Pendant une journée, une amie et moi avons interprété pour une infirmière enseignante belge qui a présenté son parcours, la formation proposée dans le centre d’enseignement dont elle est responsable et quelques aspects spécifiques de la profession d’infirmier. C’était très intéressant mais aussi complexe : le secteur médical est vraiment riche et on doit bien se préparer pour pouvoir en parler.

Voyage à Bruxelles

Les quelques jours passés à Bruxelles ont dépassé toutes mes attentes ! Et là je ne parle pas des bonnes frites ou des gaufres fourrées à la framboise et nappées de chocolat. Les visites au Parlement Européen, à la SCIC et au Groupe ACP ont été particulièrement instructives et les sessions d’interprétation très formatives. Nous avons rencontré des interprètes expérimentés qui ont su nous donner des conseils inestimables et des ressources d’apprentissage et d’amélioration. À leurs côtés, j’ai pris conscience de mes lacunes et surtout j’ai réalisé que je perdais mon français ! Depuis plusieurs mois, je travaille tellement à améliorer mon niveau d’espagnol que j’en ai oublié ma langue maternelle. C’est une erreur commune des interprètes en herbe et, oui, je plaide coupable. De plus, je me suis aperçue que je ne pratiquais pas assez et que je devais absolument lire plus et parler « mieux ». À mon retour, j’ai donc préparé un emploi du temps hebdomadaire afin d’être mieux organisée, d’avancer avec des objectifs et limiter la procrastination…

Parlement Européen

Apprentissage médical

Je compte les jours qui me séparent du mois de mai où nous allons enfin commencer le bloc médical du master. En ce moment, nous travaillons sur l’interprétation juridique et c’est bien complexe ! Pour évoluer plus efficacement, je me suis inscrite à des cours en ligne sur la plateforme Coursera qui propose des formations gratuites et de qualité dans différents domaines. Pour être précise, je suis une « Introduction aux droits de l’homme » de l’Université de Genève et je vais commencer cette semaine le module « Les Signes vitaux : comprendre ce que nous dit le corps » (en anglais) de l’Université de Pennsylvanie.

 

Ces dernières semaines m’ont rappelé l’importance de se fixer des objectifs pour avancer : on est beaucoup plus efficace quand on sait où on va. Par ailleurs, j’ai aussi appris qu’avec un objectif à long terme comme le mien, il est important d’y revenir régulièrement pour s’en rappeler, le mettre à jour et aussi se « remotiver ». La carrière d’interprète n’a rien de facile, on s’engage à apprendre sans arrêt le long de notre vie, c’est loin d’être un métier monotone, il peut être aussi gratifiant que frustrant et il faut avoir les nerfs solides !

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Sonia Wizani

    C’est génial tout ce qui t’arrive ! Tout mon soutien pour la suite de ton aventure !

    1. L'interprète médical

      Merci cocotte ! Ça me fait vraiment plaisir.

  2. Boudka

    felicitations a toi et bonne continuation

    1. L'interprète médical

      Merci beaucoup Cathy.

  3. Harati

    Tu as réussi, sois fière je le suis moi même
    BRAVO Cynthia Nemer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>